replique montre IWC en vente

La montre originale portugaise était une pièce commandée par une paire d’hommes d’affaires portugais, qui voulaient une montre-bracelet qui pourrait correspondre à la précision d’un chronomètre marin. Cela signifiait qu’un mouvement de montre de poche était la meilleure solution, et une montre était conçue en fonction d’une précédente montre de poche de type chasseur. À ce jour, aucune description officielle ou des photographies de cette montre n’ont été trouvées, mais la conception est décrite comme ayant ressemblé à cette précédente replique montre IWC de poche.

Les principales caractéristiques, par conséquent, proviennent de la conception de la montre de poche avec un anneau de chapitre de voie de chemin de fer, des chiffres arabes minimaux et un cadran de secondes secondaire. Les chiffres ont été soigneusement stylés mais certainement uniques à partir d’autres caractères sans serif. La proportion et l’espacement étaient conservateurs et conduisait à un cadran très lisible. Toutes ces fonctionnalités ont trouvé leur chemin sur l’édition du 75e anniversaire de Hand Wound Eight Days, y compris le style des chiffres et le logo original de International Watch Co..

IWC-75th-Anniversary_pink-gold

Une couche supplémentaire de pistes a été ajoutée à la bague du chapitre, en ajoutant du contraste, en fournissant un attachement avec la couleur du boîtier, et en remplissant le cadran juste une petite quantité de plus. La seule chose qui saute du cadran simple et parfaitement construit est la fenêtre de date pressée dans la seconde cadran secondaire. Puisque sur la version dorée, la couleur du disque de la date ne correspond pas à l’ivoire du cadran, il semble être un peu éteint. Comme il s’intègre bien dans les limites de l’anneau secondaire secondaire, il ne perturbe pas l’agencement principal, mais il se détourne un peu de la police de caractères différente replique montre et d’un manque apparent d’intention de conception par rapport au reste du cadran.

La version en acier inoxydable permet de mieux intégrer cette fonctionnalité dans le cadran puisque la date du disque et le cadran sont à la fois noirs et les chiffres sont de couleur claire pour un look beaucoup plus cohérent. Même en raison de ce petit problème, la montre ne semble pas être un conglomérat d’idées à partir d’une variété de montres ou de dessins, mais plutôt comme une réinterprétation très attentive d’un design historique peu connu.

Quoi de mieux, l’émoticône de l’édition du 75 e anniversaire de la Main-Blessée n’est pas seulement profonde. Il dispose d’un Caliber 59215 très bien exécuté, à remontage manuel. Il remplit bien le boîtier grâce à son diamètre de 37,8 mm. Cette taille ressemble à l’original Calibre 74, qui se traduit par une taille de boîtier de 43 mm, tout comme la montre d’origine. Le Calibre 59215 est un mouvement direct de huit jours, bien que le ressort principal ait une puissance suffisante pendant neuf jours. Pour s’assurer que la montre n’est jamais sans alimentation suffisante pour que l’échappement fonctionne au bon débit, une butée a été ajoutée afin que le ressort moteur ne puisse se détendre que pendant 192 heures, ce qui est précisément huit jours.

La disposition du mouvement est un scénario légèrement standard de trois quarts, même si la plaque supérieure est divisée en deux parties et il y a deux robinets pour la balance et l’échappement. À l’arrière du mouvement, afin de maintenir l’intégrité visuelle du cadran, il y a un indicateur de réserve de puissance supplémentaire percé à travers la plaque supérieure montrant les engrenages sous-jacents et ajoutant un peu de tempérament horloger pour vous seul (et quiconque vous montre ) à voir.